Votre panier est vide  Votre compte

SRAM

Le groupe électrique Sram Red eTap face au leader Shimano et sa technologie Di2, le constructeur américain mise sur la flexibilité offerte par la transmission sans fil.

Après une longue attente et un teasing bien entretenu avec de nombreuses apparitions lors des phases de test aux mains des coureurs pro, le Sram Red eTap arrive avec une technologie sans fil aboutie et très prometteuse. Il le fallait bien pour se faire une place aux côtés des groupes Shimano Di2, déjà bien installés.

Facile à installer, large compatibilité

Derailleur derailleur arriere Sram Red eTAP
Un protocole de communication Wireless spécifique et une puce Ant+ intégrée au dérailleur arrière.

Pas moins de 500 000 kilomètres ont été parcourus lors des phases de test pour éprouver le système eTap. Ce dernier se démarque grâce à la flexibilité permise par la suppression des fils. Ainsi, n’importe quel cadre pourra bénéficier d’une transmission électrique. Sram annonce un montage et un réglage (par vis de butée classiques et micro-ajustements via les poignées) très rapides. Pas d’interface centrale, mais un bouton est disposé à l’intérieur des leviers pour activer le mode de configuration. Pour les mises à jour du micrologiciel du groupe, une clé USB à connecter à l’ordinateur permettra de se passer de connexion filaire. Sram annonce une compatibilité avec les groupes 11 vitesses Force et Rival (grand pignon de 28 dents maximum).

Nouveau protocole sans fil pour le Sram Red eTap

La communication entre les différents composants du groupe repose sur le protocole  Airea développé spécifiquement par Sram. Ainsi, chaque groupe dispose de son signal crypté. Sram a évidemment porté une attention particulière à la question de l’autonomie. Les dérailleurs avant et arrière disposent donc de batteries identiques et interchangeables. Celles-ci offrent une autonomie de 1000 kilomètres, pour un temps de recharge annoncé à seulement 45 minutes. Pour les poignées, ce sont des piles CR2032 qui officient, promettant une autonomie de deux ans. Ces piles sont abritées sous un capot vissé parfaitement protégé par les cocottes. L’autonomie des dérailleurs est indiquée par une LED disposée sur chacun des dérailleurs. A noter que chaque composant s’active automatiquement dès que le vélo est utilisé, pour ensuite se désactiver lors de l’arrêt.

Au chapitre des fonctionnalités, Sram a doté le dérailleur arrière d’une connectivité Ant+ qui permettra nativement au groupe d’envoyer des informations et en permettre l’affichage sur un compteur Garmin Edge par exemple. Les applications possibles avec un capteur de puissance Quark sont également séduisantes. Un atout de poids face aux groupes Shimano Di2 qui nécessitent l’utilisation du module D-Fly optionnel, ajoutant ainsi du poids et un câble supplémentaires.

Batterie chargeur et USB Stick Sram eTAP
Les batteries Sram Red eTap sont amovibles et interchangeables. Elles offrent une autonomie de 1 000 kilomètres.

Gestion de l’énergie évoluée

Le dérailleur arrière affiche un poids de 239 g avec sa batterie (215 g sans batterie). Il faut compter 145 g pour le dérailleur arrière Red mécanique, et 225 g pour le dérailleur arrière Shimano Dura Ace Di2 9070. Chape carbone, mais pas de compatibilité WifLi. Les cassettes jusqu’à 28 dents sont compatibles.

De son côté, le dérailleur avant pèse 187 g avec sa betterie (163 g sans batterie). Par rapport à son équivalent mécanique de 69 g, l’embonpoint est cette fois plus conséquent. Du côté du dérailleur avant Shimano Dura Ace Di2 9070, il faut compter 124 g. Le système Yaw est intégré, pour un alignement idéal de la fourchette avec la chaine.

Les manettes Sram Red eTap font appel au carbone pour contenir leur poids à 260 g sur la balance (255 g pour les leviers Dura Ace Di2). Une LED est intégrée pour surveiller l’autonomie des piles CR2032. Pour les changements de vitesses, il faudra s’habituer à de nouvelles commandes : un appui sur le levier de droite pour un pignon plus petit, un appui sur le levier de gauche pour un pignon plus grand. Pour les changements de plateau, il faudra appuyer sur les deux leviers en même temps. Les changements de pignons multiples sont également possibles : un appui de 2 secondes pour deux pignons, 3 secondes pour trois pignons…

Les Blips Sram Red eTap apportent une belle modularité pour les vélos de sprint et contre-la-montre.

Blips et Blipbox : modularité

Les Blips Sram Red eTap apportent un réel atout en terme d’ergonomie. Ces deux shifters satellites sont associés aux manettes grâce à deux fils et peuvent être disposés sur la partie haute du cintre ou pour une utilisation en sprint. Leur poids est de seulement 6 g et ils sont assez compacts pour être glissés sous la guidoline. Pour les guidons de contre-la-montre, il faudra faire appel une interface Blipbox pour connecter quatre Blips. Ce module permettra également de paramétrer le groupe.

×